Les concerts de l'été

Quatuor van Kuijk

vendredi 9 août 2019 - 20h30 Abbatiale de Paunat
Récital Quatuor van KUIJK - Nicolas van KUIJK - violon Sylvain FAVRE BULLE - violon Emmanuel FRANCOIS - alto Francois ROBIN - violoncellee
Wolfgan Amadeus Mozart - Divertissement en fa majeur kv 138 - Joseph Haydn - Quatuor en ré majeur opus 76 n° 5 - Franz Schubert - quatuor à cordes n° 14 en ré mineur (la jeune fille et la mort)

Nous retrouvons le Quatuor van Kuijk qui nous avait séduit en 2017 par sa virtuosité et justesse d’exécution. Fondé en 2012 à Paris, le QVK accumule les récompenses depuis quelques années, contribuant ainsi à sa notoriété grandissante. Le QVK a étudié au Conservatoire de Paris dans la classe du Quatuor Ysaÿe et, depuis 2014, il est quatuor résidant Pro Quartet. Il a suivi les masters classes des légendaires quatuors Berg, Hagen, Artemis et Vogler. Elu «Rising Stars» pour la saison 2017-2018 par le réseau ECHO qui réunit les plus grandes salles de concert européennes. Il avait aussi remporté en 2015 le premier prix du "Wigmore Hall String Quartet Competition" assorti des prix Haydn et Beethoven, et il est l’un des "BBC New Generation Artists ». Il est également «lauréat HSBC» du festival d'Aix-en-Provence en 2015. Le quatuor van Kuijk participe à de nombreuses académies (Montréal à l’université McGill, Weikersheim, Aix-en-Provence et Verbier) et développe une carrière très internationale qui l’a récemment conduit à une tournée en Asie et aux Etats-Unis. C’est un programme très classique qu’ils ont choisi pour cette soirée “viennoise” en réunissant les trois grands maîtres : Mozart, Haydn et Schubert. Œuvre de 1772, le Divertissement 138, le plus réussi des divertimenti mozartiens pour quatuor à cordes, séduit par son flot poétique, délicieux et allègre et ses ornements gracieux à l’italienne. L’œuvre de Joseph Haydn, le 5edes derniers quatuors à cordes K76, est l’un des plus accomplis des 68 quatuors et considéré comme un sommet en matière de perfection sereine, de modulations audacieuses, et pour la fraîcheur de ses danses campagnardes. Ensuite la soirée sera dédiée au chef d’œuvre de Frantz Schubert, cette œuvre majeure et mythique, qu’est le quatuor en ré mineur“la jeune fille et la mort”, pour son énergie, sa mélancolie, ses contrastes de violence et de douceur, sa séduction menaçante et son lyrisme inégalé. Ce concert nous confirmera que les van Kuijk s’affirment comme un des meilleurs ensembles de musique de chambre actuels.